MUSICIENS INTERVENANTS CONSERVATOIRE de LYON

Bienvenue, ce blog est l’espace de discussion et d’échange des musiciens intervenants en milieu scolaire du Conservatoire de Lyon

modalités d’intervention

5 commentaires »

  1. milyon dit :

    Chers collègues

    Pour rebondir sur le texte de Fabienne, je propose de remplacer la
    rédaction d’un projet pour une classe du cycle 2 par une lettre de
    motivation de l’enseignant. Cette lettre serait personnelle, le
    contenu des séances discuté directement avec le musicien intervenant.
    Chaque demande se verrait attribuer une séance hebdomadaire sur l’année.
    Pour le cycle 3, on garderait la notion de projet mais chaque projet
    accepté serait attribué nominativement à un enseignant. Chaque classe
    se voyant attribué une séance hebdomadaire sur l’année.
    Le turn over des enseignants permettra ainsi d’établir une « sélection
    naturelle » et faciliteras d’autant la sélection des projets.

    Les nouvelles règles devront parvenir aux écoles par courrier du
    Conservatoire ainsi que les critères d’évaluation. Il me semble très
    important que les MI n’aient plus à gérer 30 classes (donc autant
    d’instits!) par ans. Je sais que beaucoup d’entre nous sont à temps
    partiel dans les écoles, mais ce métier doit être gerable pour un
    plein temps. C’est dans l’intérêt de tous et en premier lieu des
    enfants.

    Je suis à plein temps et je trouve que c’est illusoire de penser que
    je puisse être vraiment efficace en ayant des situations à gérer
    aussi différentes que:

    Des classes mixtes sourds/entendants, des CP, des CM, des autistes,
    des cliss, des petits, des grands, des bourges, des ZEP, des instits
    ou des directeurs caractériels, des batucada, des musiques du monde,
    des projets sur l’environnement, le patrimoine, des spectacles, des
    CD, des DVD, des créations de chansons, des projets avec l’opéra,
    l’auditorium, des projets cinéma…, bref tout ça dans la même
    semaine! Les 20 séances hebdomadaire ne sont que l’aboutissement
    d’une réflexion et d’un travail personnel. Est ce raisonnable de
    demander tout cela à un MI?

    Les jeunes MI se demandent tous comment ils pourraient se réorienter,
    les plus âgés sont souvent désabusés et se pose la question de leur
    avenir, les anciens sont souvent à temps partiel dans les écoles.
    Mais personne ne semble prêt à se saisir de nos problèmes. Cette
    année verra de nombreux changements au Conservatoire, il serait
    dommage de ne pas se saisir de l’occasion!

    Amitiès
    Dominique

  2. milyon dit :

    Franchement, si on attend la réunion pour s’exprimer, échanger nos idées sur les modalités d’intervention, on n’y arrivera pas. C’est ici et maintenant qu’il faut faire avancer vos idées, c’est comme pour le « stomp », on répète les mêmes choses et une pulse naît tout naturellement. Il suffit de se laisser aller… Paule, tu peux par exemple exposer tes idées sur les interventions à deux.

    Quand on aura dégagé un consensus, il faudra le présenter à notre hiérarchie, puis en référer à la ville et à l’éducation nazionnale. Et tout doit être en place fin mars, ona très peu de temps, lachez vos com!
    Dominique

    PS; j’ai joué un peu avec l’esthétique du blog, amusez vous aussi, j’adooore les surprises!

  3. milyon dit :

    tout à fait d’accord pour se dépêcher et ne pas attendre les réunions.

    attention TOUT LE MONDE NE VA PAS SUR LE BLOG donc n’oubliez pas de donner vos idées aux autres (mail, papier…). ils participent aussi à la réflexion!
    nathalie

  4. milyon dit :

    pour Fabienne,
    peux-tu rajouter ton texte sur le blog?
    merci

    nathalie

  5. milyon dit :

    Réflexions sur le travail du musicien intervenant

    Constat : -Difficulté pour les enseignants de l’éducation nationale à mettre par écrit un projet musique
    -Difficulté à le mettre en œuvre seul
    -Beaucoup de jeunes enseignants sont démunis devant cette activité.

    Le musicien intervenant : -Sait écrire et mettre en œuvre un projet
    -Garant de sa faisabilité par rapport au groupe classe concerné
    -Personne ressource dans une école
    -Peut faire le lien avec les structures musicales spécialisées

    DONC : Il faudrait que l’on puisse proposer une activité musicale à toutes les classes CP et CE1 de la ville si les enseignants des dites classes sont interéssés. Ceci pour donner déjà à chaque enfant la possibilité d’être dans une attitude de musicien.
    Si un enseignant est interessé, le M.I. monte le projet avec lui. Pour moi, il ne faut surtout pas abandonner les projets qui nous permettent de faire un réel travail en concertation avec les instits auprès des enfants.
    Chacun des projets devra répondre aux objectifs fondamentaux de cette activité à l’école qui pour moi sont : La contribution de l’activité au développement global de l’enfant.
    L’enrichissement culturel de l’enfant.
    Que l’enfant devienne acteur de son cheminement musical
    Qu’il prenne plaisir à participer à cette activité à court, moyen et long terme.

    Le M.I. interviendrait en cycle 3 que sur projet mais dans l’école où il intervient déjà en cycle 2 pour pouvoir élaborer avec les enseignants concernés les projets. Les enseignants se confient plus facilement sur les difficultés à gérer cette activité à un musicien qu’ils croisent déjà dans l’école.Ils ont souvent des idées qu’ils ne savent pas mettre en œuvre et ni même écrire.

    Pour moi, que cela soit en cycle 2 ou 3, il y a des objectifs incontournables pour éviter les projets qui ne seraient que « vitrine » :

    -Que chaque enfant puisse faire et jouer de la musique à chaque séance
    -Qu’il puisse trouver sa place à chaque séance
    -Qu’une réelle confiance s’établisse entre le M.I., chaque enfant, l’enseignant et entre les enfants
    -Que l’activité lui permette de développer ses capacités d’écoute, de concentration et d’expression.
    -Qu’elle le rende curieux
    -Qu’elle fasse naître des émotions et qu’elle lui donne les moyens de les exprimer.
    -Que chaque enfant puisse intégrer des consignes et en donner.
    -Qu’il puisse élargir son champ de connaissance des différents instruments de musique.
    -Qu’il chante juste et que cela soit musical.
    -Qu’il puisse élargir son champ d’écoute musicale.
    -Qu’il sache utiliser à bon escient les noms de certains paramètres musicaux ;
    -Qu’il puisse approcher certaines formes de codage de la musique et en créer.
    -Qu’il réussisse à jouer et à faire de la musique avec d’autres.
    -Qu’il acquière une aisance corporelle, une précision gestuelle et une coordination lui permettant d’être plus à l’aise en rythme.

    FABIENNE

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Rockfan |
Jerem |
Des mots pour une chanson |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Habib YOUNES
| LABRUNE
| diodondanceclub