MUSICIENS INTERVENANTS CONSERVATOIRE de LYON

Bienvenue, ce blog est l’espace de discussion et d’échange des musiciens intervenants en milieu scolaire du Conservatoire de Lyon

BLOG

Classé dans : Non classé — 15 septembre, 2008 @ 14:04

Bienvenue sur notre BLOG

que chacun y apporte sa contribution: video, audio, écrite, réactions, études, articles….

Vous êtes ici chez vous, alors exprimez vous et lâchez vos com!

15 commentaires »

1 2
  1. milyon dit :

    un grand merci à toi Robert pour ta célérité !
    j’adore la photo du gamelan, on dirait qu’il prépare la soupe pour tout un monastère !
    l’idée du blog est très bonne en tout cas, bravo à ceux qui ont eu cette idée;
    Paule

  2. milyon dit :

    Merci Robert.
    Alors commencons peut être par parler de notre rentrée, ce qui pourra laisser quelquestraces pour les années à venir…
    Quelles réactions des instits?
    Quelles difficultés rencontrées? (ordre général)
    Quels obstacles?
    Quelles collaborations?
    … Ce sont quelques éléments qui pourront peut être nous aider et ne pas avoir les mêmes problèmes chaque année!

    Côté collaboration cette année:
    – Rencontre et échange avec 2 classes d’Edith autour de la Musique et de la Danse orientale,
    – Echange et présentation avec classes de Montbrilland et Jules VERNE autour du rythme et des musiques du monde,
    – 2 intervenants par école: riche pour les échanges inter-cycles!!! Elisa, c’est quand tu veux!!!
    – 1 classe à PAC avec Denis Plassard: à suivre…

    Côté Problèmes:
    – Peut-on réfléchir sur le « handicap » des projets du aux changements d’équipes… Il avait été dit que les instits qui demandent leur changement ne font pas de demande d’intervenant: Quelle est la position CdL, inspection????

    Voila, un début… à vous de jouer!
    Sinon bonne rentrée à tous et à très vite!

    David
    -

  3. milyon dit :

    Bonjour
    Merci à vous pour avoir pris du temps pour créer ce blog
    Pour ma part la rentrée s’est déroulée sereinement mais à nous de proposer des actions en vue d’un partenariat toujours plus efficace avec les enseignants .
    A bientôt
    DENIS

  4. milyon dit :

    Vu la réaction de Florence et de Marie Hélène quand je leur ai dit que mon salaire était de 1200 Euros, j’en déduit qu’elles n’avait pas lu mon dernier texte le revoilà donc ;

    Un (2, 3, 600, 4000?)musicien(s) intervenant en colère.
    Tout d’abord qu’est ce qu’un musicien intervenant ? Une instit avec qui je collabore depuis
    trois ans m’a récemment dit qu’elle avait toujours pensé que j’étais un instituteur spécialisé,
    eh bien non !
    Un musicien intervenant appelé aussi Dumiste (nous y reviendrons), c’est d’abord un
    musicien avec sa formation initiale faite de milliers d’heures de travail sur de nombreuses
    années. Mais cela ne suffit pas. Il faut, après deux années d’études supérieures réussir le
    concours d’entrée au Centre de Formation des Musiciens Intervenant (CFMI), y passer
    deux années à temps plein et obtenir le Diplôme Universitaire de Musicien Intervenant
    (DUMI).
    Il y a neuf CFMI qui proposent chaque année 20 places par établissement pour 120
    candidatures en moyenne. A l’issue de ces deux années 18 étudiants par établissement
    obtiendront leur diplôme
    Nos collègues instituteurs ont aussi passé un concours après 3 années d’études supérieures
    pour rentrer à l’IUFM (Institut Universitaire des Maîtres). Après ce concours, ils sont
    rémunérés et passent un an à l’IUFM en alternance avec des stages dans les écoles, puis ils
    sont titularisés. De notre côté, après l’obtention du DUMI, nous pouvons postuler à des
    emplois précaires (CDD renouvelable chaque année…) de musicien intervenant dans les
    écoles. Nous sommes en général employés par les communes, qui sont responsables de l’école
    élémentaire, souvent par le biais d’écoles de musique ou de conservatoires.
    Jusqu’ici tout va bien, le problème est que le CFMI ne dépend pas de l’éducation nationale
    mais des études supérieures. Pour devenir titulaire de notre emploi et avoir un véritable
    contrat de travail à durée indéterminée, il nous faut passer un autre concours qui nous
    permettra de figurer sur une liste d’aptitudes. On ne peut être titularisé sans figurer sur cette
    liste. Nous sommes donc réputés inaptes. A ce titre nous avons le droit à un CDD et 1200
    euros mensuel primes comprises (cette année, mon salaire a augmenté de 5 euros !).
    La colère commence à monter, mais ce n’est rien, le pire est à venir ; tous les trois ans, ce
    concours est organisé par le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale). A
    titre d’exemple, en 2008, il y avait 70 postes pour 690 candidats. Le but d’un concours est de
    sélectionner les meilleurs pour occuper les postes vacants ce qui est tout à fait louable. Sauf
    que les 690 musiciens intervenant postulant au concours ont déjà fait leur preuve et sont
    indispensables puisqu’ils ont tous déjà un emploi, précaire soit, mais un emploi. Je rappelle
    que les 690 musiciens intervenant en question ont aussi tous déjà passé un concours pour
    pouvoir rentrer au CFMI et un examen pour obtenir le DUMI.
    En quoi consiste ce concours ? la première étape consiste à faire parvenir au CNFPT, un
    dossier d’une vingtaine de pages. Ces dossiers ne sont pas lus avant que tous les candidats
    soient convoqués à l’autre bout de la France pour la deuxième étape : un entretien de trente
    minutes face à un jury de 4 ou 5 personnes. En 2008, le concours avait lieu à Lille, c’est donc
    690 musiciens intervenant inaptes qui ont pris le chemin du nord, soit l’équivalent de 2 TGV.
    Une petite partie des postulants passe un concours dit « interne », ils doivent avoir exercé un
    certain nombre d’années pour ce privilège. Dans ce cas le concours consiste ni plus ni moins à
    repasser le DUMI ; Ils repassent donc les mêmes épreuves qu’au CFMI mais devant les
    représentants d’une autre administration…
    Dans trois ans, pour le prochain concours, les neuf CFMI auront produit environ 500
    nouveaux dumistes qui s’ajouteront aux 631 malheureux candidats. Nous serons donc plus de
    1100 à espérer décrocher les quelques dizaines de places offertes au concours.
    Un musicien intervenant me confiait l’autre jour, la difficulté de se rendre à l’école après ce
    concours. Pour d’autres c’est des nuits de cauchemars et de rage face à cette injustice. On
    nous parle sans arrêt des usagers pris en otage par telle ou telle grève. Je peux donc me
    permettre de comparer nos situations avec celle des sans-papiers et de demander au nom de
    tous mes camarades musiciens intervenant une régularisation massive.
    J’ai personnellement passé mon DUMI en 2002, sur les 19 qui ont réussi le concours
    d’admission et l’examen final cette année-là, un seul est à ce jour titularisable, les autres
    continuent à se dévouer à leur travail pour quelques euros et une situation précaire.
    Il semblerait, aux dernières nouvelles, qu’une loi (à une époque c‘était la loi « Sapin », mais
    maintenant ?) permet d’être titularisé après 6 ans de travail chez le même employeur. Je vous
    laisse le soin d’apprécier la cohérence du dispositif !
    Le but de ce texte est modeste, faire du buzz sur Internet. Nous ne serons jamais en grève,
    nous sommes de toutes façons «inaptes».
    Pour rédiger ce texte, j’ai parlé avec de nombreux musiciens intervenant, nombre d’entre eux
    sont employés par des employeurs indélicats qui exploitent à fond le système. Par exemple
    des contrats de 10 mois reconduits chaque année après un passage de 2 mois aux Assedic.
    Beaucoup se demandent comment ils pourraient se recycler. Tous se donnent à fond, mais il y
    a un réel malaise.
    Mais tant de gens sont concernés, les parents ou les grands parents qui viennent nous voir à la
    fin des spectacles, les instituteurs qui nous font confiance. Tout le monde nous demande si on
    sera là l’année suivante, c’est difficile de leur répondre, surtout à la fin d’un spectacle, quand
    l’émotion est encore là…Je pense aussi aux enfants qui trouvent dans nos séances de musique
    l’occasion de vivre l’école autrement…
    Pour finir, je tiens à répondre par avance aux aquoibonistes. C’est sans doute un rêve de
    penser que quelques lignes peuvent peser sur une administration, mais c’est aussi une partie
    de notre métier que de rêver et de faire rêver.
    Et je sais que de nombreux élus locaux réalisent que nous sommes plus qu’un luxe.
    Faites circuler ce texte ou écrivez en d’autres.
    La lumière arrivera bien un jour au fonds du couloir.
    Dominique Martin
    Musicien intervenant « inapte »

  5. milyon dit :

    Bonsoir à tous!

    Joelle (la vraie!!! pas la remplaçante que Denis nous a trouvé en réunion), que j’ai croisé aujourd’hui en ville, passe le bonjour à tout le monde et vous souhaite bon courage et bonne rentrée!!!

    A très bientot!

    David

    PS: Pour les nouveaux Joelle a pris sa retraite en juillet, c’était… une mascotte, un personnage!!!

  6. milyon dit :

    maintenant que nous avons tous la clé, nous allons pouvoir nous mettre au travail (!):
    chercher un titre pour le concert,
    désigner un responsable du blog ,
    et puis nourrir la réflexion sur la conception de notre métier.
    nathalie

    PS: pour Robert, la prochaine fois, tu choisis un autre mot de passe…

  7. milyon dit :

    Salut tout le monde,
    et bien je rejoins l’avis général, c’est une très bonne idée ce blog! merci Robert!
    J’en profites pour vous communiquer l’adresse d’une vidéo sur laquelle je suis tombée par hasard. Je pense que celà peut vous intéresser… En tous cas j’aimerais avoir vos impressions… Tu seras content dom, on ne parle pas du tout de musiciens intervenants… peut être n’y en a-t-il pas dans les alpes maritimes? Bonne rentrée à tous !
    http://mondomix.com/fr/show-video4437.htm

    hélène

  8. milyon dit :

    Bon alors quelques idées de titres pour le spectacle… Ca provoquera peut-être d’autres idées!!!
    « Chacun son rythme » (ouais trop original! lol)
    « Rythmiquement votre! »
    « A choeur et à … RYTHME! »
    « Rythme et compagnie… »

    Bon ben soyez indulgent! lol c’est un début…

    A bientot.

    David

  9. milyon dit :

    Rythmicmac…..

    Anonyme

  10. milyon dit :

    Bonsoir,

    idée de titre pour le concert:

    chants de pulses
    l’aMIe pulse

    bof, c’est pas top, mais ça peut enclencher des idées plus lumineuses
    Edith

1 2

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Rockfan |
Jerem |
Des mots pour une chanson |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Habib YOUNES
| LABRUNE
| diodondanceclub